"Identity politics" ; le cancer de la gauche américaine

"Ainsi Hillary Clinton, dit-il, s’est adressée successivement aux Noirs, aux Latinos, aux homosexuels, aux femmes, relayant leurs revendications spécifiques, plutôt que de s’adresser à la masse de citoyens américains, quel que soit leur sexe ou leur origine. Plutôt que de se demander, selon la formule de Kennedy «ce qu’il pouvait faire pour son pays», c’est-à-dire pour faire de l’Amérique une société égalitaire, ouverte, juste, une «nation de citoyens», l’électeur démocrate new-look, ou bien le militant de gauche, a personnalisé, a individualisé, a subjectivisé ses demandes politiques et a posé la seule question qui l’intéresse désormais : «Que fait mon pays pour me procurer ce qu’il me doit en vertu de mon identité ?». La gauche, conclut-il, a cessé de dire «nous» pour dire seulement «je»."


#POLINT #SOC

Posts à venir
Tenez-vous à jour...

    Vous avez aimé mes articles ? Faites un don !

© 2018 par Philippe Sauro Cinq-Mars. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now