Sémantique, procès d'intentions et novlangue



Dans de vaines tentatives de discrédit, on m'a souvent demandé "ce que j'entendais" par certains termes ou expressions, parfois des plus usuels. On voulait non seulement supposer que je ne comprenais pas les mots que j'utilisais, mais plus vicieux encore, on voulait supposer que je façonnais leur signification à ma guise, pour les utiliser dans une sorte d'agenda caché.


Exemple: on m'a récemment demandé "ce que j'entendais" par "Monde Arabo-musulman". On voulait donc supposer que j'utilisais le terme de mauvaise foi, dans le but de "mettre dans le même bateau" tous les arabes ou musulmans. Or ce que j'en pense n'a aucun espèce de pertinence: j'utilise les mots pour les significations qu'ils portent déjà... "Monde Arabo-Musulman" désigne une réalité historique et sociale concrète, réelle et complètement autonome de mon appréciation personnelle. C'est une expression reconnue et sincèrement assez basique. Et d'ailleurs, quelle ironie de voir dans les heures suivantes qu'on ne demande pas au Hamas d'expliquer "ce qu'il entend" par "monde arabo-musulman" lorsqu'il l'appelle aux armes...


Pour conclure, remarquez que les conservateurs n'ont pas un grand historique de novlangue et de détournement du sens des mots: c'est un secteur d'activité néanmoins prolifique dans le champ gauche. Il n'y a qu'à voir le délirant "spectre des genres" pour s'en convaincre...


P.S. Gageons qu'on va me demander de définir "ce que j'entends" par "le champ gauche"...

#SOC

Posts similaires

Voir tout
Posts à venir
Tenez-vous à jour...

    Vous avez aimé mes articles ? Faites un don !

Copyrights

© 2018 par Philippe Sauro Cinq-Mars. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now