Le temps linéaire, moteur du progressisme


On ne peut croire en la fin des temps sans d'abord croire que le temps est linéaire - c'est-à-dire qui ne se répète pas mais avance plutôt vers un futur quelconque, comme une ligne. Les sociétés anciennes, elles, croyaient plutôt qu'il se répétait en une roue infinie, impliquant l'absence de fin définitive : Mircea Éliade parlera alors "d'éternel retour".


Vous l'aurez compris; la société occidentale aura sublimé le temps linéaire dans le culte du progrès. Notre conception du monde et du temps est résolument "linéaire"; nous nous sentons "avancer" dans le temps.

#SOC

Posts à venir
Tenez-vous à jour...

    Vous avez aimé mes articles ? Faites un don !

© 2018 par Philippe Sauro Cinq-Mars. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now