2018, malaises amplifiés du vidéo omniscient

Le vrai malaise, en cette ère du tout instantané, c'est l'obsession des médias à transformer la futilité subjective des secondes en expression supposément évidente de vérités fondamentales. Vous avez dit post-factualité?


Si je passe mes semaines à tenter de supporter la couverture médiatique à vomir qu'on fait de Trump, lorsqu'on scrute à la loupe le moindre mouvement de ses doigts, le moindre sourcillement microscopique, la moindre réaction d'un parfait inconnu de son auditoire, je vais vous le dire bien franchement, je ne supporte pas plus qu'on normalise ce genre d'information divertissement, ou disons le bien franchement, ces couvertures "putaclics" des élus.


Même pour Trudeau, cet espèce de voyeurisme des malaises, des faux pas d'étiquette, des poignées de mains ratés relèvent à mon avis plus de l'instinct parricide de peuples rendus cyniques que d'une véritable volonté d'informer. Ici, évidemment, on pourra argumenter que Vice fait de l'humour, que ça prend la même teneur qu'une caricature, mais dites vous que cette excuse tient moins la route dans le lot quotidien du "Trump bashing".

#POLINT #POLQC #SOC

Posts similaires

Voir tout