"J'ai eu du liquide dans ma bouche, ça goûtait salé"

Quelle époque farfelue: les asociaux, les itinérants et les hermites dégénérés sont rendus sujet d'admiration sur les médias sociaux... La semaine passé, c'était ce pauvre itinérant s'étant fait propagandiste de l'ensauvagement, Gabriel Luneau, qui faisait l'objet d'un article...

Ces hurluberlus témoignent de la grande tentation vers le sauvage en nos temps de dégoût à l'égard de la civilisation. Mais soyez-en toujours vigilants: l'humanité sauvage mène ultimement à la sauvagerie.


Le cas ci-présent est fascinant; il regroupe toutes les tentations archaïsantes, anti-civilisation, anti-humanisme, survivalistes, etc. D'ailleurs, cette phrase le résume bien: "Depuis qu’il est tout jeune, il préfère la nature aux humains. " ... Plutôt rassurant non?


Ensuite ça va très profond dans le délire: il aurait littéralement forcé son père à lui faire une séance de scarification... Comme dans les rituels d'initiations aborigènes. "Le cheminement spirituel de passer par-dessus la douleur, c’est extrêmement enrichissant. C’est une expérience qui aide à revaloriser son état de bien-être" On voit qu'il a pris un peu trop à la lettre ses leçons d'anthropologie... Et il conclut avec une référence au samouraï! Alors là oui, avec le fanatisme du bushido, nul doute qu'on veuille se brûler le torse avec une flèche!


Oh! Mais attendez; il peut faire encore mieux! La cerise sur le sundae, en somme : "Lucas Besse-Dicaire a joué du violoncelle pendant que la mère de son enfant avait des contractions dans son appartement, et il a mordu le cordon ombilical au lieu de le couper avec une paire de ciseaux."

"«J’ai vu sa petite face et je l’ai aperçu. Il était tellement beau plein de sang avec ses lèvres pulpeuses. J’ai coupé le cordon avec mes dents parce que je voulais faire les choses différemment. J’ai eu du liquide dans ma bouche, ça goûtait salé. À ce moment précis, j’ai ressenti moi aussi un sentiment d’amour profond», a raconté le nouveau papa."


Et de terminer sur la confirmation de son rejet de la civilisation:


"Lorsque Sovan sera à l’âge de fréquenter l’école, les parents souhaitent se regrouper avec des amis qui ont aussi des enfants du même âge et faire l’école à la maison. «Dans un monde idéal, j’aimerais ne jamais vivre en ville. J’aimerais acheter une terre et faire partie d’un écovillage. Comme ça, nous pourrions échanger les tâches comme l’école à la maison, la subsistance, le jardinage. Bref, vivre avec les avantages qu’un groupe apporte», a expliqué Lucas.


Il ne t'est pas venu en tête que ton groupe, c'était la société? Pauvres enfants...

Ok ça va être tout pour aujourd'hui.


#SOC #MEME

Posts similaires

Voir tout
Posts à venir
Tenez-vous à jour...

    Vous avez aimé mes articles ? Faites un don !

Copyrights

© 2018 par Philippe Sauro Cinq-Mars. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now