Lisée trahi sa promesse de courtiser le flanc droit du PQ

J'ai ouvertement supporté Lisée pendant sa campagne à la chefferie du Parti Québécois. Je ne remet pas en cause ses capacités en matière de débat et sa stature en campagne, mais je suis profondément déçu par sa performance en tant que chef jusqu'à maintenant.


Celui qui avait fait campagne sur une image de repenti, de réaliste, rassembleur et pragmatique à l'os, s'attaquant aux sujets vifs sans broncher est vite redevenu le gauchiste intriguant, strictement intéressé par le rapprochement avec une extrême-gauche devenue incompatible avec le projet national.


Tout le monde savait quel serait le résultat. Pouvez-vous bien me dire quelle était cette perte de temps monumentale, ce rêve foncièrement illusoire d'une "convergence souverainiste (ou plutôt "de gauche")"? Et qui veut vraiment d'alliés comme ça, dites-moi?


"Au congrès de Québec solidaire, les femmes vont à un micro, les hommes à un autre. On m’avait dit qu’il y avait un troisième micro : pour les trans. Je n’ai pas pu vérifier, personne ne s’y est présenté quand j’y étais."


C'est bien simple: d'après moi, un parti où les hommes et les femmes utilisent des micros différents en assemblée, par son indignité, ne mérite pas l'ombre d'une attention sur la scène politique. Assez de cette farce, un peu de sérieux!


Maintenant, le véritable objectif ne pourra jamais être une coalition avec la CAQ. Enfin, c'est peu probable. On parle plutôt ici d'aller chercher des votes à la CAQ. Mais bien sincèrement, dans cette mascarade pseudo-progressiste du PQ depuis quelques mois, il n'est pas dit que j'en vienne à souhaiter plutôt l'inverse... Le temps dira.

#POLQC

Posts à venir
Tenez-vous à jour...

    Vous avez aimé mes articles ? Faites un don !

© 2018 par Philippe Sauro Cinq-Mars. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now