Présidentielle française: un choix déchirant


La campagne présidentielle française n'a pas réussi à éveiller de passions particulières en moi; trop de candidats inaptes, trop de scandales personnels et une espèce de confusion et de cynisme de la part du peuple français lui-même m'aura blasé. Fillion aurait pu m'enthousiasmer, mais on a rapidement dévoilé son coté corrompu, ce qui l'a rendu difficile, voire impossible à défendre.


Maintenant, le seul commentaire que je peux faire d'ici le deuxième tour, c'est que Macron est incroyablement malaisant à écouter, niais comme il ne s'en fait pas, et partisan de la continuation du désordre et de la dislocation de la société française. Les français le voient comme Trudeau. Ils n'ont peut-être pas encore compris qu'être "comme Trudeau" n'est pas nécessairement une bonne chose... Macron incarne à lui-même l'extrême vacuité des politiciens vertuistes de notre époque.


D'un autre coté, vous avez Marine qui, il faut bien le reconnaître, fait, en comparaison avec le lyrisme adolescent de Macron, une solide performance. Je suis tombé sur un de ses discours en live et sincèrement c'est impressionnant. Que voulez-vous, ses discours sont dans l'air du temps...


De la sorte, on peut dire que ce deuxième tour n'a rien de surprenant: il représente parfaitement les deux tendances qui s'affrontent à notre époque: les "lunettes roses", mondialiste et vertuistes à la Trudeau (qui prétendent s'opposer aux discours de peur en terrifiant les gens sur l'éventualité de leur défaite face aux nationalistes...) et les "identitaires", patriotes et nationalistes à la sauce Trump (qui martèlent l'idée selon laquelle les occidentaux devraient arrêter d'avoir peur de dire non et de valoriser leurs sociétés et leurs cultures)... (Je sais, c'est tendancieux comme spectre, mais sincèrement, je n'y vois pas autre chose.)


Enfin, je ne sais pas quoi penser de tout ça; si Marine fait un bonne campagne en adéquation avec l'époque, je ne peux que reconnaître les réseaux douteux du FN et ses liens avec une véritable extrême-droite. Je n'appuierai jamais véritablement un ou une Le Pen. D'un autre côté, je crois qu'une présidence Macron peut déjà s'envisager catastrophique. Voilà des années que les classes politiques occidentales repoussent la résolution des véritables enjeux et maintiennent le statu-quo de l'ultra-libéralisme au dépend de la volonté populaire. Macron, c'est le candidat de cette procrastination infinie, dans un contexte français explosif rendant cette posture impossible. J'en suis à penser que l'option du statu quo n'est plus le moindre mal en 2017, désormais, le statu quo est l'option du pire.


Et certains veulent voter blanc? En 2017? Vous voyez, je pense qu'il est rendu impossible de battre en retraite de la sorte. Aux français, je les invite à agir et se faire confiance dans les années à venir.


Alors tirez-en les conclusions que vous voudrez.

#POLINT #AFF

Posts similaires

Voir tout