Rectification: la "crise des migrants" n'est pas en Europe, elle est au Moyen-Orient


On assiste encore une fois à une manifestation de déni général envers le chaos d’outre mer. Toutes les voix questionnent les modalités d’accueil des principaux pays occidentaux envers les migrants sans s’intéresser à leurs implications concrète dans la résolution du problème à sa source. À l’ère post-héroïque, il est particulièrement mal vu de soutenir les résolutions guerrières, même si elles répondent à des problèmes essentiellement militaires…


Le pacifisme règne et c’est tant mieux, mais il faut comprendre que cette « crise des migrants » est une conséquence périphérique d'un problème central qui est l’instabilité politique du Moyen-Orient. L’État Islamique ne sera pas vaincu par l’accueil plus ou moins grand de l’occident, mais bien par les armes et une politique brillante. Malgré le malheur engendré par la guerre, il semble qu’il vient un temps où la honte de l’inaction et du déni serait encore pire. Ne vouloir qu’accueillir et soigner les survivants des boucheries d’un État barbare universellement condamné est une marque de faiblesse et d’inhumanité flagrante pour la civilisation dont nous faisons parti. Réalisez-vous qu’on laisse actuellement un génocide et des pratiques esclavagistes avoir libre cours au Moyen-Orient? Il est là, le problème, pas dans les politiques migratoires occidentales.


Il est en outre étrange de constater cette perception acceptée et générale dans le monde que l’Europe et l’occident sont tenus d’être pourvoyeurs d’aide et de support dans les moments difficiles des autres peuples. N’est-ce pas la précisément une confirmation de la suprématie occidentale en matière de droits de l’hommes et de stabilité? Pourquoi se refuser d’endosser le rôle de protecteurs alors qu’on nous prouve par vague massives de réfugiés qu’on préfère notre mode de vie à celui inhumain du prétendu califat et des despotes environnants?


Même les détracteurs de l’occident en profitent pour le moraliser et lui rappeler son rôle protecteur. Il faut tellement que ce soit l’Europe qui accueille, qu’un millionaire égyptien affirme même magasiner une île privée, en Europe, pour ensuite l’offrir aux migrants et la déclarer indépendante. On l’applaudit sur les réseaux sociaux sans même réaliser qu’il parle là d’arracher un territoire à un État souverain en Europe pour l’offrir à un autre peuple, en guerre qui plus est. On nage ici dans un délire absolu! Pas à même de stabiliser l’État syrien, irakien et libyen et nous voudrions créer de nouveaux peuples? Commençons par régler leur problème aux barbares de l’État islamique, et imposons la paix à la région comme une civilisation sensée est capable de le faire.


Il nous faut infiniment plus que l'aide humanitaire et son lot d'émotivité; il nous faut des sacrifices. Il faut permettre enfin à nos chefs d’État d’éradiquer l’État islamique. Il faut accepter d’utiliser la force la plus brutale et la plus coercitive; il nous faut une vraie guerre, assumée et avec des objectifs précis. Il faut aussi que nos motivations dans celle-ci soient comprises par tous: la victoire de la civilisation des droits de l’hommes et de la démocratie sur la tyrannie, où qu’elle soit. Là, nous pourrons dire que nous aidons réellement les migrants, partout sur terre, qui ne sont pas tous à même de fuir leurs pays enlisés dans des guerres stériles.

#POL #ACTU #POLINT

Posts similaires

Voir tout