Le référendum grec; un enthousiasme mal contenu


C'est à croire que tous sont devenus du jour au lendemain experts, analystes ou carrément maîtres des arts divinatoires... Comment présumer du succès du référendum grec en cette heure où tout reste à faire? Celui-ci n'était que le refus d'un plan, pas un plan en tant que tel, et une situation économique extrême comme celle qui se présente est quelque chose de fondamentalement imprévisible.


Il ne suffit pas de dire "non à l'austérité" pour voir la situation économique d'un pays s'améliorer comme par magie; c'est un travail colossal, de tous les jours, et qui nécessitera une force inimaginable face à l'adversité et aux intérêts concurrents. Comment savoir, aujourd'hui, si l'austérité, tout de même coopérative au sein d'une union qui aspire à la solidité, était bel et bien pire que le combat solitaire dans lequel s'engage ce pays torturé par le manque de moyens? Comment savoir si la Grèce ne s'engage pas plutôt vers des tréfonds inexplorés de son gouffre économique?

De plus, qu'on me lâche avec l'idéalisme béat devant le référendum, prétendument l'expression la plus parfaite de la démocratie... Certains des politiciens les plus autoritaires des démocraties libérales ont dirigé par consultation populaire, précisément parce qu'il y a là une dynamique populiste qui disqualifie tout débat: "le peuple a parlé, alors fermez vos gueules". Pour de grandes questions structurantes, constitutionnelles ou en tout cas impossible à régler seulement en chambre d'assemblée, le référendum est l'outil tout désigné pour souder le sentiment populaire derrière une décision. Certes, la question posé au peuple héllène était d'une importance capitale, mais est-ce véritablement le sentiment populaire qui doit guider des décisions aussi techniques et complexes que celles relatives à une économie en péril? Lorsque Roosevelt a lancé le "new deal", il n'aurait jamais osé demander l'avis d'une population qui avait vidé les banques de toute liquidité dans la crainte; il a plutôt expliqué dans la confiance qu'il fallait redéposer cette argent pour permettre au système de redémarrer, et le lendemain matin, son peuple, rassuré, faisait la file à la banque pour réouvrir ses comptes, relançant d'une manière phénoménale l'économie américaine. Un référendum aurait été la perte complète des États-Unis, car en temps de panique économique, il faut surtout du leadership et de la vision. Un refus d'une population n'est pas un leadership, ni un vision, c'est un sentiment confus de ce que le peuple n'aime pas. Alors non, la démocratie pure n'a pas parlé, car la démocratie, outre le peuple, c'est des institutions, des cerveaux et du débat. Un référendum n'a rien de ces attributs et doit être utilisé avec précaution.


Pour ce qui est du "retour des nations", je dois admettre que le caractère technocratique et idéaliste de l'Union européenne est consternante et engendre effectivement, et probablement légitimement, des frustrations nationales sévères. Je crois à l'autodétermination et a la souveraineté, mais n'oublions pas ce grand rêve pan-européen, né au lendemain d'une des guerres les plus sanglantes que l'humanité ait connu, et la beauté profonde de la paix et de la réconciliation qu'il a pu engendrer... Nous vivons un monde de plus en plus dangereux, fragmenté entre les identités et les traditions, qui, chaque jour, se morcelle et s'enlise dans la frustration et les rancunes. Espérons donc que ce rêve européen ne sombre pas dans les hypocrisies nationales et les petites fiertés d'avoir tué la paix et la stabilité sous de vains prétextes.


En Bref; tout n'est ici qu'imprévisibilité. Il serait sage d'attendre et de suivre attentivement les développements du dossier avant d'afficher son camp et se lancer dans la fronde face à des adversaires qui n'en sont peut-être pas autant qu'on le pense. Nous ne savons rien encore sur le destin de la Grèce et sur l'influence réelle de ce référendum, alors avis aux intéressés: calmez votre militantisme aveugle.

#référendum #analyste #succès #économie #austérité #pays #Grèce #idéalisme #peuple #refus #NewDeal #panique #nations #autodétermination #souveraineté #stabilité #paix #militantisme #POL #ACTU #POLINT

Posts similaires

Voir tout