Je prenais pour le Canada lors des Jeux Olympiques...


Je prenais pour le Canada lors des jeux olympiques de Sotchi… Jusqu’à ce qu’on me rappelle que je suis un paria de la société canadienne ; je suis souverainiste.

Ils sont où, tous ces défenseurs des minorités nationales nord-caucasiennes, lorsqu’on refuse obstinément toute manifestation de la fierté québécoise durant les jeux?

Ça critique le manque de pluralisme des autres États tout en proclamant l’impératif pour le Canada d’être, à ce moment précis où les projecteurs mondiaux sont sur nous, un bloc monolithique ?

Ça s’insurge contre des mèmes sur internet, des faux palmarès et le communiqué « cheap » de Pauline Marois ? Qui sont les chialeux sérieusement ? Ceux qui manifestent leur fierté, ou bien ceux qui le leur refuse ? Avez-vous autre chose à foutre que de vous imaginer que votre feuille d’érable à tous les putains de coins de rue sont chose de tous les jours au Québec ? C’est un beau moment pour croire que l’option fédéraliste a gagné un bonne fois pour toutes, mais hey : ça dure juste 14 jours votre affaire.

Il faudrait demander à un expert en communication, études à l’appui, quelle est la valeur totale de la campagne publicitaire – ou propagandaire ? – du Canada lors des jeux olympiques. Quoi ? Vous pensez que ça va de soi ? Qu’un traitement médiatique d’une telle envergure n’a aucune implication partisane ?

Et vous pensez que Pauline Marois, première ministre SOUVERAINISTE, voudrait en rajouter ??? C’était maladroit ; okay, mais penser une seconde que Marois fait de la politique partisane mesquine alors que le Québec entier est submergé par la partisannerie inverse, ça, c’est juste être plongé dans le déni par dessus la tête.

Arrêtez vos grands airs moralisateurs, partisans de la sacro-sainte unité de l’olympisme canadien ; vos inepties ont assez duré.

Les jeux Olympiques sont un événement interNATIONAL, non ? Le Québec est une nation à ce que je saches, et dans cette grande folie d’exposure étatique, le Canada fait bonne figure question nationalisme débridé.

Ah ! Parce que vous vous imaginez encore qu’il n’y a que les péquistes qui soient nationalistes ? Voyons ; ça pleure devant sont drapeau, ça chante son hymne national la main sur le cœur, ça crie aux traîtres quand on ne se flatte pas du fait d’être canadian… Et ça veut faire la leçon aux autres ?

Sur les plaques de char c’est écrit « Je me souviens », et moi, je me souviens que les « british » ont méprisés longtemps les canadiens avant de leur voler leur nom. C'est drôle, ils étaient pas si fier que ça d'être canadien dans le temps... Je me souviens aussi qu’ils ont lamentablement « traduit » - ou plutôt réécrit à saveur anglo-saxonne - les sages paroles d’Adolphe-Basile Routhier pour voler notre hymne, Ô Canada, dont la musique fut composée par Calixa-Lavallé, et qui fut joué pour la première fois à Québec, lors de la Saint-Jean-Baptiste de 1880. Vous savez quoi ? Lorsque le Québec sera indépendant, j’espère qu’on gardera notre hymne : que les « canadiens » s’en trouvent un autre ! Et nous pourrons entendre, à de multiples reprises (parce qu'on va gagner pas mal de médailles, tsé! ) et dans tous les stades du monde, résonner haut et fort : “Ennemi de la tyrannie

Mais plein de loyauté,

Il veut garder dans l'harmonie,

Sa fière liberté ;

Et par l'effort de son génie,

Sur notre sol asseoir la vérité,

Sur notre sol asseoir la vérité.”

#Canada #international #Olympiques #Jeux #minorité #nation #nationalisme #partisan #partisanerie #PaulineMarois #propagande #Québec #société #Sotchi #souverainiste #état #ÔCanada #fêtenationale #POL #ACTU #POLQC

Posts similaires

Voir tout
Posts à venir
Tenez-vous à jour...

    Vous avez aimé mes articles ? Faites un don !

Copyrights

© 2018 par Philippe Sauro Cinq-Mars. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now