Charte des valeurs, 2/2: L’État laïque ; entre symbolisme et iconoclasme


On s’acharne à le dire : « Il n’y a aucun problème d’accommodements raisonnables ! Les rumeurs d’infiltration islamiste ou de menace terroriste sont d’odieux salissages !, etc. » Bref, que le débat sur la charte des valeurs québécoises n’est que divisive et néfaste à notre habituellement jovial et gentil Québec. Il faut cependant comprendre qu’il n’y a pas que le danger qui justifie l’action politique, mais aussi la volonté de réparer les incohérences. En ce qui a trait à l’État, ces incohérences peuvent parfois être d’ordre strictement symbolique, mais elles peuvent avoir une influence profonde sur la crédibilité de celui-ci. Pour en arriver à un État et une démocratie stable assurant prospérité, il est essentiel que le peuple porte un respect aux institutions. Ce qui s’apparente, au bout du compte, à un culte, et si multiculturalisme il y a, j’ose espérer que l’État aie droit de s’affirmer lui même comme enclave laïque où règne l’accommodement raisonnable de ne pas porter de symboles cultuels !

Une question de symbolisme

Je commencerai simplement en disant que toute structure politique repose sur des symboles et qu’en l’occurrence la présence d’icônes et de symboles externes à l’institution en son sein même n’est pas anodine et mérite amplement d’être débattue. C’est à dire que ce débat ce situe tout de même, pour une bonne part, dans le domaine du symbolique et du métaphysique. En effet, admettons tout de suite que tout comme la valeur de l’argent provient de la confiance qu’on lui accorde, le pouvoir politique est redevable de la confiance que nous accordons envers les symboles de l’État. Ainsi, c’est parce que nous nous accordons sur le symbole qu’est le parlement que celui-ci est habilité à nous diriger. C’est aussi parce que nous nous accordons sur le symbole du bulletin de vote et des urnes que nous vivons dans une démocratie et les élections sont en quelque sorte un rituel collectif assurant la rotation du pouvoir. Et que dire des uniformes militaires et policiers, symboles de coercition légitime, ainsi que des grades assurant une hiérarchisation cohérente ? Nous pourrions continuer longtemps de la sorte, simplement, arrêtons nous à ce constat : l’entièreté de la politique est canalisée dans des symboles assurant sa stabilité dans l’État.

Maintenant, si l’on considère que l’appareil étatique doit être neutre, c’est pour éviter qu’une confusion symbolique vienne affaiblir la crédibilité de l’institution. Le lieu où l’on permet la subjectivité et la prise de position est l’assemblée précisément parce que c’est le seul endroit dans l’État où le citoyen ait une emprise par le vote. Pour ce qui est du domaine de la fonction publique et parapublique, le citoyen ne fait que subir, puisqu’à ce stade ne subsiste que le pouvoir d’exécuter. De la sorte il est préférable que ces organes étatiques soient complètement neutres. Et si les symboles politiques sont interdits en ces lieux parce qu’ils altèrent le symbolisme neutraliste des exécutants de l’État, il en va de même pour les symboles religieux.

Certains me répondront néanmoins que la religion est essentiellement individuelle et ne constitue pas une prise de position dans l’État… Qu’ils aillent dire ça aux millions de personnes assistants collectivement aux messes, aux autres millions qui s’agenouillent en direction de la Mecque ainsi qu’à tous les autres respectant un culte ancestral partagé par des multitudes et qu’ils tentent donc de me dire que ces spiritualités institutionnalisées ne divisent pas le monde en groupe antagonistes ! L’État a besoin d’une solidarité nationale et non d’une division communautaire en son sein même.

La laïcité est le sceau des iconoclasmes

Il est aussi un fait surprenant ; la religion musulmane étant foncièrement iconoclaste, il est assez ironique de s’acharner à ce point sur le symbole qu’est le voile. Je lancerais la même remarque en ce qui concerne la croix catholique. En fait, toutes les religions abrahamiques sont censées interdire le culte des images, mais toutes ont semblés impuissantes face à l’attrait qu’elles exercent chez les foules. Si la laïcité recherche l’abolition de signes religieux, n’émet t-elle pas une remise à l’ordre pour les religions se réclamant traditionnellement de l’iconoclasme ? Oui, il faudra bien se l’admettre, la laïcité est le sceau des iconoclasmes.

En effet, si l’Islam a réussi à interdire toute représentation figurée, a-t-il réellement réussi à enrayer l’idolâtrie ou bien ne l’a-t-il pas consolidé par l’édification d’une iconographie exclusive ? Et cet ascétisme voilé n’est-il pas l’expression même de ce suprématisme d’une seule forme d’icône ou de symbole ? Il n’y a rien d’individuel dans un voile standardisé ; c’est un symbole, une icône, une idolâtrie pure et simple qui empêche toute autre forme d’expression symbolique.

Il faut donc complètement repenser l’iconoclasme ; alors que ses partisans ont tentés, tout au long de l’histoire, de détruire les images et d’imposer une modestie ascétique, ils n’auront, au bout de compte, que consolidé les symboles suprêmes de leurs religions et fait triompher leur propre idolâtrie. Le véritable iconoclasme, il est dans la diversité maintenue par la neutralité de l’État. Le pouvoir politique seul doit être iconoclaste pour permettre à tous de s’exprimer par l’image et le symbole et donc, pour empêcher la prédominance d’un symbole sur l’autre et les dangereuses conséquences que cela peut créer. La laïcité étatique est donc plus conséquente de l'iconoclasme abrahamique que les religions elles-mêmes !

Pour conclure, il semble assez évident que dans une structure symbolique comme l’État, la présence d’un autre symbole n’est pas anodine, qu’importe son degré de dangerosité réel. Enfin, la laïcité sert une magnifique leçon pour les plus grandes idolâtries humaine, ces religions institutionnalisées qui n’ont franchement rien à faire dans l’État moderne.

#accomodement #iconoclasme #icône #idôlatrie #institutions #islamisme #islamophobie #laïcité #Mecque #messe #politique #public #Québec #religion #symboles #voile #état #AL #POL #POLQC #AFF #SOC

Posts similaires

Voir tout